vendredi 4 août 2017

Monstres et mystères - Les Cousins Karlsson 4 - Katarina Mazetti

Pas grand enthousiasme cette fois.
Je ne sais pas si ce 4e volume est moins bien, ou si c'est moi qui ne suis pas dans le bon état d'esprit, j'avais bien aimé les précédents, et le 5 que j'ai lu il y a deux ans. Là j'ai trouvé  que ça fait peur, mais en même temps, ce n'est pas vraiment très palpitant. On enchaîne les événements bizarres mais qui chaque fois s'expliquent, on a plutôt l'impression d'être dans Le Clan des 7 où ils passent leur temps à manger ! Et l'auteur semble toujours penser que les Français font des croissants en quelques mn ? et en mangent à toute heure.

C'est le premier volume qui ne se passe pas en été. Nous sommes fin octobre, pour les vacances de Toussaint, d'Halloween ou d'automne. Et forcément l'ambiance sur la petite île en suédoise est différente. C'est intéressant de se retrouver là à une autre saison.
J'ai apprécié aussi le rappel de l'arbre généalogique des cousins, et de la carte de l'île aux Grèbes, bien pratiques au début.

La fin comme chaque fois est intéressante, soulevant un problème de société bien actuel, problème de conscience aussi,  comme souvent dans la série.
De bonnes choses donc, mais je suis assez partagée car il me semble un peu inquiétant pour les plus jeunes, et un peu ennuyeux ensuite.
A voir avec ma petite-fille qui l'a déniché dans les rayons de la bibliothèque !

A la réflexion je ne voudrais pas omettre de vous parler des krokmossieu et de la kichlorène préparés par le petit cousin français !!



Extraits :

Tante Frida se méfie des ordinateurs et n'en veut pas chez elle. "Elles ont quelque chose de louche ces machines, dit-elle, les gens restent aimantés devant les écrans !"

***

Mes pieds français ne sont pas habitués à des températures aussi basses. 


Traduit du suédois par Marianne Ségol-Samoy et Agneta Segol.
Titre original : Kusinerna Karlsson, Monster och Mörker (2013)
Editions Thierry Magnier 2014
Collection Gaïa - 213 pages
Résumé Babelio

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire